Comment jeûner ? Conseils pratiques pour les chrétiens

Le jeûne est une pratique spirituelle profonde pour de nombreux chrétiens, souvent associée à la prière et à la recherche de clarté spirituelle. Cependant, il est essentiel d’aborder cette démarche avec sagesse et prudence afin d’éviter tout risque pour votre santé. Dans cet article, nous explorerons des conseils naturels pour pratiquer le jeûne chrétien en toute sécurité.

Le fondement biblique du jeûne chrétien

Le jeûne a une longue histoire dans la foi chrétienne, avec des exemples tels que Jésus jeûnant pendant 40 jours dans le désert ou encore avec le jeûne de Daniel ou le jeûne d’Esther. La Bible encourage le jeûne comme une discipline spirituelle, mais elle ne néglige pas l’importance de la santé physique. Il est crucial d’aborder le jeûne avec une approche équilibrée, en comprenant que notre corps est le temple de l’Esprit Saint.

Préparation spirituelle et physique au jeûne chrétien

Avant de jeûner, il est essentiel de se préparer mentalement, émotionnellement et physiquement. 

Prenez le temps de fixer une date dans votre agenda pour faire votre jeûne. Il est important que ce temps de jeûne ne soit pas pendant votre temps de travail ou d’activités intenses.

Commencez par la prière et la méditation pour vous préparer spirituellement. 

Sur le plan physique, adoptez progressivement un régime plus léger quelques jours avant le jeûne pour faciliter la transition. Généralement, nous recommandons autant de jours de descente alimentaire que de jours de jeûne. Par exemple, si vous jeûnez trois jours, vous pouvez commencer la descente alimentaire trois jours avant le jeûne.

La descente alimentaire

Pour faire la descente alimentaire, vous pouvez retirer une catégorie d’aliments chaque jour afin d’aider votre corps et votre cerveau à s’habituer progressivement à l’absence d’alimentation. 

Si nous prenons notre exemple de trois jours, vous pouvez suivre la descente alimentaire suivante : 

  • J-3 : stopper tous les excitants (sucre, café, thé, alcool, …)
  • J-2 : retirer les protéines animales et végétales, et conserver que les légumes, fruits, céréales/féculents complets, tubercules, oléagineux.
  • J-1 : stopper les féculents/céréales, tubercules, oléagineux et conserver les fruits et légumes crus, les huiles végétales, les épices et herbes aromatiques.

Cette descente alimentaire est donnée à titre d’exemple et doit être adaptée au cas par cas, selon vos fragilités digestives et vos capacités.

La reprise alimentaire

Lors de la reprise alimentaire, privilégiez les aliments naturels et complets pour la rupture du jeûne. Optez pour des fruits, des légumes et des grains entiers afin de réintroduire les aliments progressivement. 

Cette reprise alimentaire progressive, notamment en cas de jeûne long, peut vous éviter d’intenses douleurs abdominales ou encore vous éviter une montée de sucre dans le sang trop importante d’un coup, ce qui pourrait conduire à une somnolence, des vertiges, et même à un coma diabétique.

Pour la reprise alimentaire, vous pouvez alors suivre la descente alimentaire mais en sens inverse comme suit : 

  • J+1 : reprise avec les fruits et légumes crus, les huiles végétales, les épices et herbes aromatiques.
  • J+2 : reprise des céréales/féculents complets, tubercules, oléagineux.
  • J+3 : reprise des protéines animales et végétales.

Si vous le pouvez, reprenez les excitants (sucre, café, thé, alcool, …) le plus tard possible car ce sont des produits acidifiants, mais, encore une fois, suivez votre ressenti et respectez vos limites.

Etre en forme pendant le jeûne

Pendant le jeûne, assurez-vous de rester bien hydraté. 

Boire de l’eau, des tisanes ou des bouillons légers est essentiel pour éviter la déshydratation. Nous vous recommandons, dans ce cas, un bouillon de légumes crus riche en minéraux et vitamines.

Si vous manquez de vitalité, il est conseillé de prendre le temps de vous reminéraliser et de retrouver votre vitalité avant d’envisager un jeûne. En effet, le jeûne, par ses fonctions d’élimination des toxines, va demander à votre organisme une quantité importante d’énergie.

Si votre énergie est basse, le jeûne peut alors vous épuiser davantage.

Écoutez votre corps

Chaque personne réagit différemment au jeûne. Écoutez attentivement votre corps et ne forcez pas le processus. Si vous ressentez des signes de détresse tels que vertiges, fatigue excessive, ou maux de tête sévères, mettez fin au jeûne et consultez un professionnel de la santé.

Même si votre jeûne est pour une raison spirituelle, il est important pour le Seigneur que vous ne vous mettiez pas en danger. Il vous donnera les capacités physiques et mentales pour suivre ce jeûne mais aussi la sagesse pour savoir quand il faut poursuivre ou arrêter.

Notre alimentation moderne est très loin de l’alimentation brute et naturelle des personnages bibliques de l’époque.

L’alimentation industrielle, transformée et riche en sel et en sucre a modifié notre rapport à l’alimentation et notre organisme s’est adapté et en est même devenu addict.

C’est pourquoi, certaines personnes peuvent trouver le jeûne difficile à suivre et peuvent même risquer de se mettre en danger.

Alors, ne culpabilisez pas si vous n’y arrivez pas. Vous pouvez suivre les conseils donnés dans cet article ou aussi nous contacter si vous souhaitez être accompagné.

Notre rôle est de mettre, avant tout, le jeûne thérapeutique au service du jeûne spirituel.

Un jeûne bien vécu physiquement et mentalement nous permet d’être mieux disponible devant Dieu pour l’écouter et suivre Sa volonté.

Le jeûne thérapeutique possède de nombreux bienfaits pour la santé mais c’est aussi, et avant tout, un moyen de passer du temps aux pieds de notre maître et Seigneur Jésus-Christ.

Les contre-indications au jeûne

Certaines personnes devraient éviter de jeûner (à moins que le Saint-Esprit vous le demande mais soyez sages et prudents) pour éviter tout risque pour leur santé. 

Si vous êtes atteint de diabète, cancer, maladie cardio-vasculaire, trouble compulsif alimentaire, fatigue extrême, épilepsie, maigreur, obésité (troubles métaboliques), insuffisance rénale/hépatique, ulcères, sclérose en plaques, troubles psychologiques sévères, enceinte ou allaitante, etc. nous vous déconseillons le jeûne ou bien de demander l’avis de votre médecin et d’être accompagné.

Lorsque nous connaissons l’intérêt du jeûne d’un point de vue biblique, nous savons qu’un coeur obéissant vaut mieux que les sacrifices et que ce temps sert à nous mettre à part pour Dieu.

Alors, si vous ne pouvez pas jeûner, il existe d’autres façons de jeûner : diminuer votre consommation de sucre, faire une digital détox et stopper les réseaux sociaux pendant un temps, faire un jeûne intermittent, stopper les films ou séries plus tôt le soir, etc.

Qu’est-ce qui, dans votre vie, vous prend du temps “inutilement” et qui pourrait être utilisé pour passer du temps avec Lui ? 

Priorisez le repos et la méditation

Le jeûne n’est pas seulement une pause pour le corps, mais aussi pour l’esprit. Priorisez le repos et la méditation pour permettre à votre esprit de se détendre. La prière et la méditation de la Bible peuvent être particulièrement bénéfiques pour combiner la spiritualité et la relaxation physique. 

Vous pouvez aussi prévoir des moments doux et agréables pendant votre temps de jeûne : faire une marche dans la nature, écouter de la louange, écrire une lettre à Dieu, prier pour vos proches, lire la Bible, faire une liste des bénédictions accordées par Dieu cette année, encourager quelqu’un, … .

Le jeûne chrétien : un temps mis à part

Si vous avez des engagements sociaux, il est important de communiquer votre démarche de jeûne à votre entourage.

Cependant, nous vous recommandons de prendre vos dispositions pour éviter les engagements sociaux pendant votre jeûne afin de consacrer tout votre temps au Seigneur, au repos et à la méditation.

Prenez ce temps à part pour Lui et vous.

Consultez un professionnel de la santé

Avant d’entreprendre un jeûne prolongé, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé, en particulier si vous avez des problèmes de santé préexistants. Ils peuvent vous guider pour vous assurer que le jeûne convient à votre situation spécifique.

Notre guide pratique naturel sur le jeûne

Dans ce guide de plus de 50 pages, vous découvrirez l’intérêt du jeûne d’un point de vue biblique et thérapeutique. 

Vous aurez le protocole (à adapter selon vos besoins et envies spécifiques) pour jeûner en toute sécurité avec le détail de la descente alimentaire et de la reprise alimentaire. 

Vous aurez également les recommandations de plantes et compléments alimentaires pour vous préparer au mieux au jeûne ainsi qu’une vingtaine de recettes d’alimentation vivante, riche en vitamines et en minéraux pour préserver votre vitalité. 

Enfin, nous vous partageons dans ce guide la conduite à tenir en cas de symptômes lors d’un jeûne (maux de tête, vertiges, inconforts digestifs, faim, palpitations, …).

Ce guide a été conçu pour vous aider à vivre au mieux votre jeûne et, ainsi, vous permettre d’être mieux disponible devant Dieu pendant votre jeûne. 

Le jeûne thérapeutique vient alors au service du jeûne spirituel et, c’est seulement dans ce sens, que nous désirons vous accompagner à travers ce guide.

Il n’y a pas de remèdes ou de techniques miracles, seulement notre Dieu capable de faire des miracles.

Notre prière est que vous puissiez vivre une expérience riche et abondante avec notre Seigneur, au travers du jeûne.

Vous pouvez également bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour suivre un jeûne en toute sécurité en prenant soin de retrouver votre vitalité, de détoxifier votre organisme et de le renforcer. Pour cela, contactez-nous à contact@natureetfoi.fr et nous pourrons échanger pour savoir, ensemble, si ce programme peut correspondre à vos besoins.

En conclusion, le jeûne chrétien peut être une expérience spirituelle profonde et enrichissante lorsqu’il est pratiqué avec sagesse. Adoptez une approche équilibrée, préparez votre corps et votre esprit, et soyez attentif aux signes de votre corps. En suivant ces conseils naturels, vous pouvez jeûner en toute sécurité, en nourrissant, à la fois, votre foi et votre bien-être physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *